(Màj) Couvre-feu à Gafsa à cause… d’une inégalité d’emplois !

Le ministère de l’Intérieur a décidé de décréter un couvre-feu dans le gouvernorat de Gafsa, à compter d’aujourd’hui, jeudi 24 novembre 2011, et ce, de 19h jusqu’au 6h.

Cette décision a été prise à la suite des actes de violence et de pillage, et des atteintes aux biens publics et privés qui ont eu lieu, hier, dans les villes de Moularès (Om Larayes) et Mdhilla suite aux proclamations des résultats du concours de recrutement de la compagnie des phosphates de Gafsa (CPG).

Ainsi, des postes de police et de la Garde nationale, le siège de la municipalité, le bureau de la CPG, des camions, des bus, une grue… ont été vandalisés et incendiés.

Près de 530 jeunes de Mdhilla et 605 de Moularès auraient été admis à ce concours, a rapporté hier la TAP. Or, selon notre correspondant, Zouhaïr Ben Naceur, ces chiffres n’ont jamais été respectés, et au niveau du nombre de chômeurs par famille il y a eu beaucoup d’inégalités.

En effet, des familles avec un seul chômeur ont vu leur fils admis et d’autres avec cinq n’ont trouvé aucun emploi. Et ce n’est pas les exemples qui manquent. À Moularès, sur 120 postes de conducteurs de poids lourds 67 sont encore libres ; un jeune visant ce poste muni de tous les permis de conduire nécessaires et d’une maîtrise en physique n’a pas pu en obtenir un.

À Mdhilla, pour des postes similaires, un jeune de 18 ans, dont les parents ont été mystérieusement assassinés, et qui a, à sa charge, 5 frères et sœurs, s’est retrouvé sans emploi, alors qu’on lui a promis le poste.

Le partage d’emplois, jugé non proportionnel au besoin des familles le plus nécessiteux, a, donc, créé ce sentiment de frustration, rappelant une ère de déjà vu de corruption, qui a laissé la place à la violence.

(Màj @19h00) : Suite aux actes de violences qui secouent Kasserine aussi, un couvre-feu vient d’y être décrété à partir d’aujourd’hui et ce, de 19h à 6h du matin.

Commentaires:

Commentez...