Damas: le parti Baas sous les roquettes ou quand l’étau se resserre autour d’Al Assad

Damas a été ce matin, pour la première fois depuis le début de la révolution en Syrie, le théâtre d’une attaque des adversaires au régime, rapporte Reuters.

Les opposants demandent le départ du président Bachar al Assad, qui répète dans un entretien diffusé samedi soir qu’il ne cèdera pas aux pressions internationales, alors que l’ultimatum fixé par la Ligue arabe a expiré.

Au moins deux roquettes ont été tirées à l’aube sur l’un des sièges du parti ‘Baas’ au pouvoir depuis 1963 en Syrie, ont rapporté des habitants.

L’Armée syrienne libre, composée de déserteurs et basée en Syrie, a revendiqué l’attaque. « La place où est situé le siège local du parti ‘Baas’ a été bouclée par la police. Mais j’ai vu de la fumée s’élever du bâtiment et des camions de pompiers », a dit, à la même source, un des témoins qui a requis l’anonymat.

Commentaires:

Commentez...