Egypte : avec Aliaa Elmahdy, la liberté mise à nu, littéralement!

Au nom de la liberté, on se croit permis de tout faire. Pourtant, John Stuart Mill, philosophe, logicien et économiste britannique, avait à juste titre écrit : «La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres» ; idée qui a été reformulée en : «La liberté des uns commence là où elle confirme celle des autres».

Pourtant, l’action de Aliaa Elmahdy ne s’applique à aucune de ces deux pensées.

Cette jeune Égyptienne (20 ans) a pris «la liberté» de poser nue sur son blog. Elle ne s’est pas arrêtée là où commence celle des autres et elle ne confirme pas celle des autres. Ce choix de montrer sa nudité a provoqué nombre de commentaires allant de la notion de courage à celle de manque de pudeur. S’affirmant athée, libérale et végétarienne, Aliaa Elmahdy a voulu mettre en avant la liberté de la femme et lutter, à sa manière, contre le conservatisme.

La provocation de cette Égyptienne ne s’arrête pas au fait qu’elle pose nue, puisqu’elle a demandé à certains hommes de porter le voile et de poser pour la «prospérité», afin de «dénoncer les pressions subies par les femmes quant au port du symbole religieux», et ce, d’après le matin.ch, ajoutant qu’une manifestation «sur ce thème» a été organisée sur la place Tahrir du Caire.

Aliaa Elmahdy est-elle une féministe ou fait-elle dans la provocation pour être connue et reconnue ? On peut être féministe sans pour autant poser en tenue d’Ève devant l’objectif. Il en faut peu pour titiller et réveiller les religieux se cachant au fond de nombreuses personnes qui, au premier abord, sont modérées. Chez nous, rappelons que la diffusion par Nessma de «Persépolis», long métrage d’animation français de Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi (réalisatrice d’origine iranienne) avait soulevé un tollé. Et on peut se demander si cela n’a pas été à l’avantage des islamistes.

L’«indécence» de Aliaa Elmahdy risque de mettre à mal les religieux. En tout cas, elle a déjà rencontré des approbations, mais également des «critiques». Ainsi dans un commentaire à la suite que le site rue89.com consacre à l’action de l’Égyptienne, un Internaute a écrit : «Une femme pose à poil sur Internet pour provoquer dans un pays musulman, et on parle de courage (…) En Arabie Saoudite, elles ont conduit une voiture (interdit aux femmes) pour provoquer les autorités. Voilà du courage. (…) Je pense que cette pauvre fille n’a pas mesuré les véritables implications et conséquences de son acte». Et un autre plus «modéré» d’une Internaute : «J’avoue que je trouve cela dangereux pour cette petite d’avoir sacrifié sur le net son effeuillement personnel. C’est la fougue de la jeunesse. Courageux, mais était-ce bien utile pour elle ? Se dénuder, d’accord, mais de mort lente…».
Quelle sera la réaction des Frères Musulmans ?

Commentaires:

Commentez...