Baghdadi Mahmoudi sera éventuellement extradé dans son pays

Baghdadi Mahmoudi sera vraisemblablement remis aux autorités libyennes, c’est ce qui ressort, hier mardi 8 novembre de la décision de la Cour d’appel de Tunis qui a refusé sa libération. Il faut rappeler que l’ancien premier ministre libyen avait été arrêté le 22 septembre dernier dans le Sud tunisien alors qu’il s’apprêtait à mettre le cap sur l’Algérie après avoir entré en Tunisie illégalement.

Il faut savoir que les avocats avaient demandé le report de l’examen de l’affaire afin de prendre connaissance du dossier présenté par les autorités libyennes qui demandent l’extradition de l’inculpé pour être jugé dans son propre pays.

Devant la fin de non-recevoir de la justice tunisienne, la défense se dit scandalisée par la décision de la Cour d’appel d’extrader Mahmoudi Baghdadi. Invité aujourd’hui dans l’émission « Midi Show » de Mosaïque FM, Mabrouk Korchjde, un des avocats de la défense, s’est dit » outré par cette décision », décision qu’il considère comme « une catastrophe sur le plan des droits de l’homme. » En effet, pour le moment, il n’existe pas en Libye une justice équitable.

Amnesty International avait estimé par ailleurs que si M. Baghdadi « rentrait en Lybie, il pourrait être exposé à de réels risques, de graves violations des droits de l’Homme… »

En tout état de cause, l’extradition de l’ex-dirigeant libyen ne peut se faire qu’en vertu d’un décret-loi signé par le Président de la République, Mr. Foued M’bazaâ.

Commentaires:

Commentez...