Silence électoral !

Comme lors de toutes les échéances démocratiques, la campagne des différents protagonistes à la course aux sièges s’arrête vingt-quatre heures avant le scrutin. C’est ce qui s’est produit pour les Tunisiens à l’étranger où la campagne a pris fin mardi à minuit. Sur le territoire national, la fin de la campagne électorale a été fixée par l’instance supérieure indépendante pour les élections au vendredi 21 octobre 2011, à minuit, faisant du samedi 22 octobre 2011 une journée de silence électoral.

A cette occasion, l’ISIE a rappelé à toutes les parties (candidats, médias, etc.) la nécessité de respecter les règles juridiques relatives au silence électoral, et notamment celles énoncées par les articles 37, 38 et 39 de la décision de l’ISIE, en date du 3 septembre 2011, relative aux règles et procédures réglementant la campagne électorale. Lors de cette journée du samedi, il sera interdit de distribuer des tracts contenant la liste nominative ou les photographies des candidats, ou le nom et le programme d’une liste, une fois achevée la campagne électorale, et tout au long de la journée électorale, d’adresser des SMS au public pour l’influencer ou de recourir à toute autre forme de publicité, une fois achevée la campagne électorale, et tout au long de la journée électorale et de mettre fin à toute actualisation du site électronique d’un parti ou d’une liste candidats aux élections, 24 heures avant l’ouverture du vote.

Commentaires:

Commentez...