(MàJ) Ennahdha menace… de descendre dans la rue!

À quatre jours des élections de la Constituante, le parti islamiste Ennahdha fait monter encore plus la pression et met d’ores et déjà en garde contre toute « manipulation des résultats ». C’est ce qu’a déclaré son « guide » Rached Ghannouchi lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à Tunis et rapportée par l’AFP.

Utilisant un ton menaçant sur les bords, M. Ghannouchi n’y est pas allé par quatre chemins et «a menacé de faire descendre ses troupes dans la rue en cas de fraude», estimant que le risque de manipulation des résultats était réel et qu’Ennahdha, l’archifavori du scrutin avec plus de 30% d’intentions de votes selon les différents sondages, n’était pas prêt à lâcher aussi facilement le morceau. En d’autres termes, le parti islamiste n’a pas l’intention de céder sur ce point et est même prêt «à faire tomber jusqu’à dix gouvernements s’il le faut», a souligné le fondateur du parti.

Tout cela a le mérite d’être clair et Rached Ghannouchi a aussi le mérite d’être franc, lui qui ne cache pas son appréhension vis-à-vis des autres partis cherchant à faire barrage à Ennahdha voire à le détruire.

Mise à jour : Menaces d’Ennahdha : l’AFP aurait-elle déformé les propos de Ghannouchi ?

Commentaires:

Commentez...