Quand tuer devient un jeu d’enfant

Pendant des années, on soupçonnait Israël d’avoir des missiles secrets. Et voici la confirmation. Lundi dernier, pour la première fois, l’armée israélienne a dévoilé un nouveau système de missiles télé – guidés lors de l’attaque réussie au Liban et à la bande de Gaza. Des armes brillant par leur technologie… et par leur cynisme.

Voir les yeux de sa victime
Appelé Tamouz, le missile a une portée de 25 km et peut pénétrer les véhicules blindés. Il peut également lancer plusieurs types d’ogives. Le missile est lancé à partir d’un véhicule blindé de deux lanceurs, dont chacun est capable de transporter trois missiles.

Tamuz utilise une technologie avancée basée sur une caméra optique et électronique qui transmet l’image de son objectif à des opérateurs qui peuvent diriger manuellement le missile vers la cible. Ainsi, des vidéos dévoilées par le journal The Jerusalem Post montrent comment l’opérateur de l’engin de mort dirige son arme vers un jeune garçon (voir la scène 2:15 de la vidéo en bas de page)… et je vous épargne la suite. Mais il ne faut pas s’étonner : de l’autre côté, on ne doit pas se sentir différemment que devant une console de jeu. On ne peut que se demander non sans frisson, jusqu’où peut aller cette sinistre application de la technologie… et quel en est le prix.

A quel prix ?
Selon le journal The Jerusalem Post, une des raisons pour lesquelles le missile a été enlevé de la liste des armes secrètes est que, depuis que Tsahal a décidé de mettre à niveau son stock avec les systèmes d’armes nouvelles, il a été implicitement convenu que l’armée n’investira pas, tant que les Tamouz ne seront pas épuisés. Et comme on ne sait pas exactement de combien l’armée en dispose exactement, on ne peut qu’imaginer ce qui attend le Liban et la Palestine. Sans oublier les Israéliens qui récemment étaient sortis pour manifester contre la cherté de la vie.

Commentaires:

Commentez...