Lettre ouverte de Moncef Marzouki : ras-le-bol des méthodes d’Ennahdha, du FTDL et du PDP

La lettre ouverte de Moncef Marzouki, leader du parti politique tunisien le Congrès pour la République, publiée, hier, sur son site web, ne fait pas que des heureux. La lettre est adressée directement aux « militants et dirigeants d’Ennahdha, du Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés (FDTL) et du Parti Démocrate Progressiste (PDP) ». Elle fait état de reproches pour ne pas dire d’un mécontentement envers les méthodes employées par ces partis. Chose étonnante surtout avec l’inclusion d’Ennahdha dans cette liste d’autant plus que Moncef Marzouki s’est récemment allié au parti.

Le leader du Congrès pour la République y exprime son regret face aux méthodes que sont en train d’employer ces partis pour se faire de la publicité au près des Tunisiens. Des méthodes qu’il trouve indécentes et qui ne garantissent en aucun cas les principes de la démocratie, et, également et surtout, du respect des hommes politiques tunisiens. Il précise, dans cette lettre, que ce n’est pas en médiatisant le travail caritatif ou en faisant du chantage pour du travail que les partis gagneront la confiance des électeurs, car, en fin de compte ceci n’est que de la corruption politique.

Il y parle aussi de l’argent que possède les partis et se dit que si ces derniers ont un excès d’argent qu’ils le dépensent secrètement pour des œuvres caritatives (il cite ouvertement Ennahdha dans ce cas) ou qu’ils en profitent pour organiser des meetings informatifs sur leurs programmes politiques.

Il conclut en précisant que son parti a donné auparavant ses sources de financement et qu’il continuera son combat pour des méthodes politiques propres même si la voie est difficile dans ce sens.

Par ailleurs, on apprend que dans un échiquier politique complexe le parti Ennadha aurait approché Mustafa Ben Jaafar pour les préparations des élections présidentiels. Ce qui n’aurait forcement pas plu au sieur Marzouki !

Commentaires:

Commentez...