Émission de Mourou sur HTV : bras de fer entre INRIC et Arbi Nasra

En ce mois de Ramadan, toutes nos chaînes de télévision proposent leurs grilles de programmation ramadanesques. Et si, d’ordinaire, ces grilles passent pratiquement inaperçues, cela n’a pas été du tout le cas pour cette année. La cause, une émission. Oui, une seule émission qui a suscité une vague de critiques sans précédent.

Cette émission, programmée par la chaîne Hannibal TV et intitulée « Saha Chribetkom », est une émission religieuse animée par une figure très connue dans le pays, Abdelfattah Mourou.

Alors, oui, Cheikh Mourou n’appartient (officiellement) à aucun parti politique. Mais son appartenance (officieuse) à Ennahdha est un secret de polichinelle. Il est, d’ailleurs, apparu de nombreuses fois aux côtés des dirigeants d’Ennahdha en prenant part à bon nombre de leurs meetings. Interrogé aujourd’hui par Shems FM, Cheikh Mourou nie (évidemment) son appartenance à Ennahdha ou à tout autre parti politique et qu’il ne compte pas se présenter aux élections de l’Assemblée Constituante.

Rappelons tout de même que Maître Mourou est le co-fondateur du parti d’Ennahdha. Rappelons aussi qu’en avril dernier, il a été désigné par Rached Ghannouchi comme le probable candidat d’Ennahdha lors d’éventuelles élections présidentielles. En mai dernier, Ghannouchi a aussi déclaré (sur Radio Tataouine) que Mourou allait diriger la campagne électorale d’Ennahdha pour les élections de l’Assemblée Constituante.

Rien d’étonnant donc à ce que cette émission sur Hannibal TV crée autant de critiques, surtout de la part des autres partis politiques qui se disent lésés. Que ce soit le PDP, Attajdid, Afek Tounes, ou encore le FDTL et le SNJT, ils considèrent cette émission comme contraire à la déontologie et elle représente une concurrence déloyale qui bénéficie clairement au parti d’Ennahdha. Cette émission se dresse comme une mesure discriminatoire à l’égard de tous les autres partis, comme l’a souligné, entre autres, Samir Taieb du Mouvement Attajdid.

L’Instance Nationale pour la Réforme de l’Information et de la Communication (INRIC) a aussi indiqué dans un communiqué, publié mardi, que plusieurs membres de la Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, des représentants de la société civile et des journalistes lui ont adressé des correspondances critiques sur « Saha Chribetkom ». L’INRIC considère cette dite émission comme une transgression à la neutralité à la veille d’élections décisives pour l’avenir de notre pays. L’INRIC conseille à Hannibal TV de confier la présentation d’une telle émission à des théologiens indépendants et appelle donc à l’arrêt de la diffusion de cette émission.

Cette demande de l’INRIC n’a pas plu à Arbi Nasra, le propriétaire de la chaîne Hannibal. Interrogé par Mosaique FM, hier, sur sa position face à la demande de retrait de l’émission de l’INRIC, Nasra est apparu très tendu. Ses réponses étaient à la limite agressives. Il a répondu à la radio privée en disant que Hannibal est « sa télé » et qu »il « en faisait ce qu’il voulait ». Il a aussi ajouté qu’il a 30 épisodes enregistrés de l’émission de Mourou et qu’il les passera intégralement qu’on le veuille ou pas !

Sur Facebook et Twitter, les impressions sur cette émission vont dans le même sens que ceux des partis politiques. Seuls les pro-Ennahdha trouvent cette vague de critiques sans fondements…

Commentaires:

Commentez...