La date limite d’inscription sur les bannières d’ISIE doit être changée !

Depuis que Kamel Jendoubi, a décidé, samedi dernier, de repousser la date limite des inscriptions au dimanche 14 août, il y a eu comme un grand ouf de soulagement. Un sentiment de sursis qui, avec le premier jour de Ramadan, nous a un peu étourdis.

À la veille de 2 août, premier deadline, le conteur de l’ISIE n’a enregistré, à 14h, que 1.814.774 inscrits, soit moins de 100 mille Tunisiens de plus que 1.758.778, le nombre d’inscrits de samedi dernier, jour de l’annonce du prolongement de la date limite des inscriptions.

Il faut ajouter, à ce désistement des citoyens tunisiens, un laisser-aller de la part des organisateurs. Relâchement palpable dans le domaine de communication.

En effet, après que la date limite des inscriptions ait été repoussée, il aurait été judicieux de communiquer de nouveau sur les objectifs de l’ISIE et de changer les messages sur les supports numériques qui, contrairement, aux affichages urbains ne nécessitent pas de refaire tout un printing.

Faut-il ajouter qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes les bannières de l’ISIE affichent encore le 2 août comme dernier jour d’inscription ! ?

Il ne reste que 13 jours avant le dernier délai d’inscription, au rythme de 200 mille nouvelles inscriptions par jour on atteindra que 4,5 millions d’inscrits. On doit dès cet instant se montrer plus solidaires au risque de voir le scénario de 2 août se répéter.

Commentaires:

Commentez...