Les deux Fehri libérés !

Arrêté depuis plusieurs semaines pour des affaires de malversation et de mauvaise gestion de biens publics, et ce, suite à une plainte du syndicat de la Télévision publique, Mohamed Fehri Chelbi a été libéré aujourd’hui.

C’est le doyen des juges d’instruction du Tribunal de première instance de Tunis, Brahim Oueslati, qui en a décidé ainsi.

Pour rappel, l’ancien président de la Télévision Tunisienne a reçu le soutien de plusieurs de ses étudiants et journalistes qui ont appelé à sa libération, notamment à travers des groupes et des événements Facebook.

D’autre part, et en parallèle avec la libération de Fehri Chelbi, le producteur Sami Fehri a été entendu aujourd’hui par le même juge d’instruction, donc Brahim Oueslati. Il était interrogé sur des relations qu’entretenait sa société Cactus, dont il est copropriétaire avec Belhassen Trabelsi, avec la Télévision tunisienne. Son interrogatoire, qui a commencé ce matin à 9 heures, vient de se terminer il y une heure avec sa libération.

La relation entre Sami Fehri et Fehri Chelbi n’est peut être pas évidente mais c’est ce dernier qui a signé les contrats, en 2010, d’un échange Espace Publicitaires contre Productions avec la société Cactus, et ce, sans vérification de la tarification publicitaire. Ce qui empêche l’évaluation du coût des productions diffusé par Cactus.

Du coup, l’un des deux en a bien profité et l’autre a bel et bien obéi… Mais les deux Fehri doivent rester à la disposition de l’instruction. Tout le monde est égal devant la justice.

NDLR. S’il y a amalgame, cet article ne compare pas Sami Fehri et Mohamed Fehri Chelbi, mais rapporte des faits coïncidant avec la libéralisation des deux Fehri le même jour.

Commentaires:

Commentez...