Le piratage en Tunisie: nouvelle façon de faire entendre sa voix ?

Désormais, et depuis la révolution, une nouvelle manière d’exprimer son opinion et son avis est apparue et semble être à la mode. La formule est simple : choisir un site web en rapport avec le message que vous souhaitez transmettre, pirater la page index du site en question et y laisser quelques mots. Sans oublier bien sur de revendiquer et signer cet acte !

En ce sens, vous vous rappelez surement des sept sites tunisiens, dont celui de la Fédération Tunisienne de Football, qui avaient été piratés, mis hors ligne et tagués par deux hackers qui exigeaient au nom de tout le peuple tunisien (va savoir de quel droit !) la fermeture des sites pornographiques.

Quelques semaines plus tard, ce fut au tour du site de Rached Ghannouchi, le leader du parti Ennahdha, d’être victime du pirate tunisien, JaMbA, qui accusait et reprochait à Ghannouchi de faire de la diffamation et de véhiculer de faux messages politiques pour accéder au pouvoir. Le site de Ghannouchi a été piraté une deuxième fois, il y a à peine quelques jours. Le pirate, le même que la première fois, y posait des questions sur les dessous de la visite du leader d’Ennahdha à Washington et aux égards qu’il porte à la démocratie de l’entité sioniste.

Hier soir, c’est au tour du site de Tunisian Travel Agency d’être piraté, rapporte Mosaique Fm. Le pirate, qui se fait appeler Dr .Abdennour, y exprime sa position et son ras-le-bol du comportement des touristes en visite dans nos contrées. Ces derniers, toujours selon le pirate, critiqueraient la Tunisie une fois retournés chez eux. Ce fameux Dr.Abdennour exige aussi que les Tunisiens reçoivent le même traitement que les touristes. Ce n’est que comme ça que le tourisme tunisien retrouvera son aura.

Ainsi, à la vue de cette nouvelle façon de procéder, il est légitime de se demander si ces pratiques sont désormais la seule façon de faire entendre sa voix.

Commentaires:

Commentez...