Un tourisme nouveau pour une Tunisie nouvelle ?

Sous le règne de Ben Ali, le tourisme était le principal moteur de l’économie tunisienne, avec plus de 6 millions d’étrangers venant passer leurs vacances dans nos contrés. Le tourisme, qui constitue l’un des premiers pourvoyeurs en devises étrangères, contribuait à près de 7 % du PIB tunisien et assurait près de 400 mille emplois.

Ceci n’empêche que la politique de Ben Ali visant le tourisme n’était pas forcément la bonne. En effet, l’ancien gouvernement misait sur un tourisme de masse aux dépens de la qualité.

Pour remédier à ce problème, quinze de nos professionnels du tourisme se sont envolés hier afin de suivre une formation dans les domaines de la boulangerie et de la pâtisserie à Bobigny, dans la région parisienne. Ils seront suivis par 85 autres qui peaufineront leur formation dans les métiers de l’hôtellerie, et ce, d’après The Associated Press.

Ces formations, entrant dans le cadre des conventions de jumelage entre des instituts tunisiens et la Chambre des métiers de Seine-Saint-Denis, sont motivées par l’envie de la Tunisie de faire monter en gamme son tourisme, selon le secrétaire d’Etat français Frédéric Lefebvre en présence de notre ministre du tourisme Mehdi Haous. Le tourisme tunisien doit changer de face et cette crise qu’il traverse depuis le départ du président déchu peut être un mal pour un bien, afin que notre tourisme reparte sur les bons rails.

A long terme, Mehdi Haous vise, non seulement, à améliorer la qualité des services hôteliers, mais aussi à dépasser le caractère saisonnier du tourisme de notre pays. De plus, le ministre du tourisme espère diversifier l’offre touristique pour améliorer la rentabilité ; chose absente sous l’ère Ben Ali.

Décidément, Mehdi Haous voit grand pour notre tourisme, et ce, malgré, la crise qu’il traverse cette année puisque, d’après les dernières prévisions, il y aurait une baisse d’à peu prés 55 % sur les réservations cet été. Une baisse conséquente dont le ministre tentera d’atténuer en misant sur le tourisme intérieur.

Commentaires:

Commentez...