Zaghouan : quand des agents de la Garde nationale « sauvent » leur collègue de la justice…

Selon Al Masdar, version arabe du site d’information webmanagercenter, un événement aussi surprenant que dangereux s’est déroulé à Zaghouan, samedi dernier.

Le tribunal de première instance de Zaghouan qui a été le théâtre d’une entrée musclée de la part d’agents et de cadres de la Garde nationale. Ces derniers ont décidé d’utiliser la force pour libérer un collègue, capitaine, suspecté d’homicide sur un jeune homme de la région du Fahs.

Le juge avait ordonné l’ouverture d’une enquête contre ce suspect, mais c’était donc sans compter sur les collègues de ce dernier qui ont appliqué leur propre justice.

Toujours selon Al Masdar, ces personnes ont informé l’administration centrale de la Garde nationale de tout ce qui s’était passé.

Contacté à ce sujet, le ministère de la Justice confirme l’affaire et nous précise qu’un mandat d’arrêt a été lancé contre « le capitaine « qui a fini par retourner aux geôles de Zaghouan le jour même.

Commentaires:

Commentez...