Listes électorales, le plus dur est fait ?

La Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, la réforme politique et la transition démocratique aurait entamé, depuis quelques semaines, l’énorme travail de définition des listes électorales. Elle aurait commencé, avec le concours de l’administration, le rapprochement des bases informatiques notamment celui de la carte d’identité du ministère de l’Intérieur et celui du service d’état civil). Le travail aurait abouti à la définition des listes électorales sur la base du lieu de résidence inscrit sur les cartes d’identité. Le nombre d’électeur, d’après les informations qui circulent, dépasserait les 7 millions.

Les équipes techniques, mises à la disposition de l’instance, n’auraient pas uniquement rapproché les bases de données, mais auraient réparti les citoyens selon les délégations. L’instance indépendante des élections aura la tâche facile donc de constituer des bureaux de vote et répartir les citoyens selon leur lieu de résidence au sein des délégations. Pas de report en vue à cause des questions techniques normalement.

A temps, l’instance pourra publier les listes électorales et permettra aux citoyens de vérifier ou de changer leur lieu de vote. La base des électeurs sera consultable par Internet ou par sms.

Les équipements prévus pour cette tâche permettraient une transparence inégalée. Finies les cartes électorales, faite sur mesure et à couleur unique. Plus encore et dans la même logique de transparence, la Haute Instance devrait utiliser des lecteurs de code à barre similaires à celui utilisé dans les grandes surfaces. Chaque code se trouvant au dos de la CIN donnera, une seule fois, l’accès à la base des électeurs. Pas de possibilité de fraude

Commentaires:

Commentez...