Les monarques et sultans arabes font leur… « révolution »

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) qui regroupe les monarchies et les sultanats de l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Bahreïn, le Koweït, le Qatar et Oman, a accepté les demandes d’adhésion du Maroc et de la Jordanie, à faire partie de son club restreint.

Ce groupement de monarchies est une autre façon de contrer le vent des révolutions dans la région. L’adhésion des deux nouveaux membres est signe de la naissance d’un nouveau bloc dans les pays arabes : celui des royaumes et sultanats. Il fait face aux blocs des pays, toutes des républiques, qui connaissent des révolutions.

Après être intervenu au Bahreïn, avec force pour contrer durement les aspirations de la majorité chiite, les pays du Golfe formulent clairement leur réponse pratique aux défis sécuritaires et économiques dans la région. L’union fait la force face à la force des révolutions.

Commentaires:

Commentez...