Le niqab pour Leila, la prière pour Ben Ali… les mémoires aussi

Comme les médias et la toile sont chiches en infos sur l’état actuel du couple Ben Ali-Leila, certains y vont de leurs confidences, strictement invérifiables, tel le journal emirati “Al Bayane”.

Selon cet hebdomadaire, le déchu est devenu vieux à en mourir. A part ses cinq prières quotidiennes, il a comme livre de chevet « Ne sois pas triste » d’El Qarni. Ainsi, pendant qu’il essaye de laver ses péchés dans le wahabisme le plus pur – Dieu étant clément et mésicordieux – Leila se déhanche en niqab. L’info ne précise pas si elle aussi fait ses cinq prières où si circule nue sous le niqab.

Bref, la révélation qu’ « Al Bayane » est censé nous faire avaler, c’est que Ben Ali, dont l’étendue de l’ignorance et de l’inculture est connue de tous, projette d’écrire ses mémoires pour relater les circonstances de son départ et évoquer ses « réalisations » en Tunisie.

Mis à part le fait qu’il ferait appel aux services d’un nègre pour écrire lesdits mémoires, on se demande comment un criminel comme lui, qui n’a pas une once de culture va pouvoir raconter dans ce bouquin.

Re-bref, « Al Bayane » assure que cela ne pas avec Leila et qu’elle est quasi-divorcée du déchu qui lui reproche, elle et sa famille, d’avoir attisé les haines du peuple contre lui.

Une haine qu’il aura du mal à expliquer au pauvre Mohamed Zin El Abidine, qui sera un des rares humains à porter le fardeau d’un père qui lui lèguera l’image d’un criminel doublé d’un mafieux inculte et crapuleux. Personne n’aimerait être à sa place.

Commentaires:

Commentez...