C’est le savoir qu’on assassine !

De manière concertée des bandes de jeunes armés de gourdins et d’armes blanches ont attaqué lundi un établissement scolaire de la ville de Manouba.

Il s’agit du lycée Hamouda Pacha qui a été la cible de vandales qui sont parvenus à détruire de nombreux équipements. Les malfaiteurs, venus en nombre, ont terrorisé les présents et tenté d’incendier l’établissement.

L’intervention des forces de police a permis d’effectuer onze arrestations parmi les agresseurs.Le calme semble revenu même si de précieux équipements sont désormais perdus pour la communauté nationale.

Ces attaques d’établissements scolaires tendent à se répéter et connaissent un crescendo dans leur fréquence et leur violence. Délibérées, elles ciblent un symbole fort de l’identité de la Tunisie moderne. Pire, elles semblent opérer un amalgame entre l’universalité de l’éducation et l’héritage bourguibien.

Ces velléités obscurantistes prennent peu à peu les dimensions d’une véritable menace. Dans la Tunisie révolutionnaire des égarés brûlent des écoles primaires et des lycées. Au nom de l’inavouable, on détruit nos acquis les plus précieux. Est-ce cela la dignité? Est-ce cela l’image de la Tunisie de demain? Incontestablement, puisque c’est le savoir qu’on assassine, il y a péril en la demeure !

Commentaires:

Commentez...