ATCI : l’ATI de la Côte d’Ivoire !


Comme ce fut le cas il n’y a pas si longtemps en Tunisie, l’Agence de télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI), à l’image de l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI), rend inaccessibles certains sites web indépendants et certains sites en faveur du président reconnu par l’ONU et la communauté internationale, Alassane Ouattara.

Selon France24, les fournisseurs d’accès Internet auraient reçu des directives, le 24 mars dernier, pour bloquer les sites qui ne sont pas approuvés par l’agence de télécommunications de Côte d’Ivoire (ACTI).

La situation est des plus délicates au pays, la population étant partagée entre le soutien à Laurent Gbagbo, le président sortant, et le soutien à Alassane Ouattara, le président élu en novembre 2010.

« Sept sites sont particulièrement visés par la campagne de censure, pour l’instant: Abidjan, La voix du Golf, Connection Ivoirienne, Primature Côte d’Ivoire, Koaci, Le Banco et Informateur. Or, cette liste devrait bientôt s’allonger pour s’étendre notamment aux réseaux sociaux ».

Commentaires: