Affaire RCD : report, sur fond d’agression !

A la suite de la plainte déposée par le ministère de l’Intérieur à l’encontre du RCD, dissout dans un premier temps par le ministère plaignant, aurait été houleux, hier, dans ce sens que des dérapages ont été enregistrés opposant les représentants de la défense dans les deux camps.

Les avocats défendant la cause du parti du régime déchu ont d’ailleurs sollicité l’acquittement pur et simple pour vice de forme. D’où des scènes de dérapages, de langage d’abord, avant de dégénérer dangereusement, poussant le président de la séance de menacer de suspendre l’audience et décréter le huis clos.

Mais ceci n’a pas empêché certains ¨défenseurs¨ d’en venir aux mains, au point qu’une femme avocat, en l’occurrence Abir Moussa, aurait été agressée, cependant qu’elle-même aurait été accusée par un confrère de l’avoir agressé à l’aide d’une bombe de gaz paralysant !

Toujours est-il que l’affaire a été finalement reportée au 9 du mois courant. Ne terminons toutefois pas sans relever cette petite, et curieuse, coïncidence du moment que cette date du 2 mars est celle de l’anniversaire du Destour, celui-ci ayant vu le jour le 2 mars 1934… 

Commentaires:

Commentez...