Les frontières tuniso-libyennes ne sont pas fermées

D’après l’agence Tunis Afrique Presse, un responsable de l’armée nationale, se trouvant à Ras Jdir, a démenti les rumeurs selon lesquelles les frontières tuniso-libyennes sont fermées et selon lesquelles des milliers de personnes continuent d’affluer à Ras Jdir, fuyant l’enfer libyen.

Par ailleurs, un autre responsable du conseil national de la protection de la révolution a confirmé que les personnes fuyant la Libye affluent selon un rythme régulier et que plusieurs nationalités sont représentées, notamment l’égyptienne.

Néanmoins, le nombre total de réfugiés qui sont arrivés, depuis dimanche, sur le sol tunisien, pousse désormais à l’inquiétude. Malgré les efforts monstres de l’armée nationale, des différentes organisations nationales et internationales, l’heure est grave et un appel de détresse a été lancé au monde entier afin de dresser un pont aérien pour rapatrier les réfugiés dans leurs pays. Notamment les Egyptiens dont le nombre a atteint aujourd’hui les 100 mille.

Commentaires:

Commentez...