Suicide du chef de la brigade criminelle de Tunis, Lasmar Trabelsi


C’est dans son bureau, à El Gorjani, que le chef de la Brigade criminelle de Tunis, le dénommé Lasmar Trabelsi fut découvert, aujourd’hui, sans vie, victime d’un acte de suicide, pendu.

Bien connu dans les milieux de la police et dans le cercle rapproché de la présidence, Lasmar Trabelsi aurait eu, selon certaines informations, maille à partir avec les événements d’hier, vendredi, à Tunis, et les actes violents perpétrés par certains casseurs qui ont provoqué des dégâts majeurs dans bon nombre de boutiques et de magasins.

Bien qu’il était considéré comme un élément clé dans les plus grandes affaires criminelles, certains avancent même qu’il serait de connivence avec les éléments lâchés par le criminel Sériati qui veulent mettre le pays à feu et à sang ?

Mise à jour: Nous avons reçu plusieurs messages et mails concernant le supposé “suicide” de Lasmar Trabelsi. Des messages louant son intégrité et son sens de la famille, chose que Webdo ne remet absolument pas en cause. Nous présentons toutes nos condoléances à la famille et aux proches du défunt. Paix à son âme.
Nos propos concernant le possible lien du défunt avec la présidence, Seriati ou les évènements qui ont eu lieu hier émanent de plusieurs sources proches du ministère de l’Intérieur. Il n’en reste pas moins qu’un doute subsiste quant aux circonstances de sa mort. Un message nous est parvenu d’une personne très proche de la famille de Lasmar Trabelsi qui affirme que des évidences prouvent plutôt la thèse du meurtre: nez cassé et traces aux poignées.

Commentaires:

Commentez...