Tunisie Télécom : Départ immédiat de 63 cadres contractuels

Le secrétariat d’État chargé des Technologies de la communication a appelé la direction de Tunisie Télécom à appliquer immédiatement l’accord signé avec le syndicat notamment en ce qui concerne l’article 10 relatif aux 63 contractuels dits de « hauts salaires ».

Les autorités de tutelle de l’opérateur historique ont poussé le clou pour débloquer la situation et trouver une issue aux divergences entre Tunisie Télécom et le syndicat.

Tunisie Télécom devra tenir son conseil d’administration extraordinaire dans les plus brefs délais pour entériner cette décision.
Toutefois, la direction de Tunisie Télécom devra garder quelques cadres dont les spécialités sont rares.

Rappelons que Tunisie Télécom est la plus touchée par la colère de ses salariés et les grèves post révolutionnaires qui ont débuté le 20 janvier. Les protestataires demandaient la démission du PDG Montassar Ouali qui occupait ce poste depuis 2008.

Dès lors, les demandes des manifestants se sont multipliées. Ce qui a conduit à la démission de Montassar Ouali, le 31 janvier. Le lendemain, le ministre de l’Industrie et de la Technologie nomma Raouf Chkir au poste de Président Directeur Général du groupe Tunisie Télécom. La vague de colère au sein du groupe ne s’est pas pour autant calmée. Elle s’est plutôt accrue suite à l’apparition d’un document dévoilant les salaires exorbitants de 65 des dirigeants et directeurs contractuels. Les salaires mensuels des responsables allant de 4000 dinars à plus de 26000 ont été jugés mirobolants et injustes par les manifestants

Commentaires:

Commentez...