De nouveaux PDG pour l’ATI, l’INT et l’ANSI


Des nouveaux PDG ont été nommés dans le secteur des Technologies de la communication.

Kamel Saadaoui, ingénieur et ancien PDG de l’ATI vient d’être nommé à l’instance nationale des télécommunications. Ce technocrate originaire de Kasserine a la tâche d’améliorer le climat de la concurrence dans le secteur des télécommunications.

Moez Chakchouk, le nouveau PDG de l’Agence Tunisienne d’Internet est un ancien du CERT et de l’INT. Le nouveau venu à la tête de l’ATI aura la mission d’améliorer l’image de l’ATI auprès du grand public. Considérée comme la main forte du système de Ben Ali dans la censure Internet, l’ATI affiche aujourd’hui son vrai rôle de fournisseur d’Internet. Le rôle de censeur est joué par le ministère de l’Intérieur affirme le personnel de l’ATI. Personne n’osait le dire auparavant. Chakchouk aura la mission de mettre l’ATI dans la nouvelle orbite de transparence et de clarté.

Samir Sidhom, le nouveau directeur général de l’ANSI est un ingénieur télécom qui s’occupait depuis des années de l’investissement dans le secteur des TIC. Honnête et intègre, le nouveau directeur général de l’ANSI aura la mission facile auprès d’une équipe de jeunes ingénieurs et techniciens.

Raouf Chkir, le nouveau PDG de Tunisie Télécom est un ancien PDG de l’ONT. A la retraite, cet ingénieur respecté par tout le monde dans le secteur des télécommunications aura la tâche durant 6 mois d’achever les grands chantiers de Tunisie Télécom dans le domaine de la Voip et de la 3G.

Commentaires:

Commentez...