Google Chrome OS : coup de maître ou bluff ?

Google vient de lancer une information qui risque de faire pas mal de remous : le leader des moteurs de recherche a mis au point… son propre système d’exploitation, connu sous le nom de Google Chrome OS. Le nouveau système d’exploitation sera léger, et basé sur son navigateur Chrome. Le message est clair : Google lance un défi à la domination de longue date de Microsoft du marché des systèmes opérationnels.

Bien que vous essayiez toujours de reprendre votre souffle, avouez que vous n’êtes pas particulièrement surpris – les rumeurs circulaient depuis longtemps surtout depuis le lancement de projets comme Android. Mais le système opérationnel de Google laisse beaucoup de questions sans réponses. Comment peut-il être vraiment différent de Windows? Comment va-t-il fonctionner? Et surtout, Google pourra-t-il faire ce que beaucoup considèrent comme impossible: battre Microsoft sur son propre terrain?

Les points forts de Google
Rapidité, simplicité et sécurité sont les aspects clés de Google Chrome OS, selon l’annonce de Google OS. Essentiellement, Google Chrome OS vise à résoudre les problèmes liés à Windows, surtout que c’est un système d’exploitation pléthorique qui n’est pas construit pour un monde de l’informatique basé sur le web.

Pour ce faire, Google Chrome se basera sur le concept du logiciel en tant que service (Software as a Service). Les applications ne sont plus installées sur l’ordinateur lui-même mais sur un serveur distant. Elles sont utilisables sur une interface web. Google Documents en est le parfait exemple. C’est la suite OpenOffice.org qui tourne sur les serveurs de Google et utilisable via le navigateur.

Google a toujours été connu pour ses interfaces minimalistes, ses produits légers, son sens de web, et la vitesse pure de ses produits. Il a l’intention d’utiliser ses vastes connaissances de la navigation dans le marché des OS.

Oui mais…
Cela signifie-t-il pourtant que l’on doive abandonner notre bon vieux Windows pour le dernier-né de Google ?
D’abord, à qui s’adresse-t-il ? Le fait est que tout se passe dans le navigateur en dit beaucoup : Google OS s’adresse à ceux qui ne peuvent pas vivre sans web. Mais avec cette stratégie, l’ordinateur sera inutilisable sans une connexion stable et permanente à Internet.

Deuxième question : Est-ce que Google OS fera de la publicité ? Si la société californienne opte pour le système d’exploitation gratuit, elle sera obligée de se rattraper presque avec des annonces. Grâce à l’expertise de Google dans la publicité sur Internet, le système opérationnel peut être en mesure d’utiliser la publicité non intrusive et créer une nouvelle source de revenus. Imaginez-vous en train de parcourir les fichiers de musique tout en essayant d’éviter des annonces diverses.

Troisième question : quel genre de soutien offrira-t-il aux applications de « multimédia » ? Il est basé sur Google Chrome, un navigateur. Mais pourra-t-on faire du graphisme ou du montage vidéo ?
Et les questions ne s’arrêtent pas là… ce qui annonce le début d’une histoire passionnante qui marquera, peut-être, la fin du monopole de Microsoft sur nos machines.

D’ores et déjà, les fabricants Acer et Samsung ont annoncé qu’ils seront parmi les premiers à proposer des netbooks utilisant le Chrome OS.
Google a une chance réussir là où Linux échoue. Ce n’est pas une alternative à Windows mais reste un concurrent. C’est un système de nouveau genre. De nos jours, un ordinateur ne sert plus à grand chose sans l’internet : Google l’a bien compris.
Et, même si l’adversaire ne fait pas, du moins pas encore, le poids, la concurrence est toujours saine, non ?

Commentaires:

Commentez...