Prix Nobel de la paix 2010, entre émotion, colère et une chaise vide!


Grand moment d’émotion hier après midi lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix pour l’année 2010 à Oslo en Norvège, un prix qui s’est vu déposé pudiquement sur une chaise vide sous un tonnerre d’applaudissement vu l’absence de son Lauréat, le dissident chinois Liu Xiaobo, qui purge actuellement une peine de onze ans de prison depuis le 25 décembre 2009 pour avoir corédigé la Charte 08, un texte que la Chine a qualifié de moyen d’incitation au détournement du pouvoir de son Etat et que le défenseur des droits de l’homme, Liu Xiaobo, a vu comme une réclamation de la démocratisation du « pays du milieu ».

Ainsi le Nobel de la Paix 2010 était absent et n’a pas pu recevoir son prix de ses propres mains, ni par les mains de son épouse, l’artiste Liu Xia, assignée à résidence depuis le 8 Octobre 2010, ni meme celles de ses proches mis sous haute surveillance par l’état chinois.

Une cérémonie mitigée, d’un côté les multiples manifestations par des militants pour les droits de l’homme et les appels à la libération immédiate de Liu Xiaobo faits par le président Des Etats Unis d’Amérique Barack Obama, lui même lauréat d’un prix Nobel de la paix, l’Union Européenne, le Comité Nobel et multiples personnalités et figures mondiales et d’un autre coté les réactions violentes de la Chine qui déplore un « théâtre politique » et « une mentalité de guerre froide », l’impossibilité d’accéder depuis la Chine à de nombreuses chaînes de télévision étrangères comme CNN ou certains sites d’information occidentaux et le boycott de la cérémonie par plusieurs pays…

C’est ainsi que la cérémonie a pris fin sur un concerts de notes déroutantes avec une note de « déja vu », ou cette cérémonie a vécu sa deuxième absence de son lauréat depuis 109 ans d’histoire du Prix Nobel, une note d’une atmosphère politique sous haute pression mais surtout une note d’un concert d’applaudissements pour un héros absent pour son triomphe.

Commentaires: