La force de la vérité


Les nombreuses attaques de réseau et d’autres mesures punitives prises contre le site Wikileaks au cours des derniers jours ne semble pas avoir réussi à le faire taire. Bien au contraire : son contenu est devenu beaucoup plus résistant aux tentatives musclées de certains de mettre fin à la diffusion des informations qui dérangent.

Dans les 10 jours qui ont suivi la publication des dépêches classées top secret par le département d’État américain, wikileaks.org s’est vu refuser l’hébergement de son domaine, et a dû se séparer de son hôte, Amazon.com ainsi que des services de PayPal, MasterCard et Visa Europe.

Pourtant, selon James Cowie, directeur technique de la société de monitoring Renesys, cela n’a fait que renforcer les positions du site. Comment ? Simplement en suivant ce bon vieux principe du capitalisme actuel : la délocalisation. Ainsi l’expulsion par Amazone a suscité la création de deux sites dont les domaines sont enregistrés entre autres en Suisse (eh oui, depuis l’époque de Rousseau et Voltaire, le pays helvétique a toujours servi de refuge aux « grandes gueules »).

Parallèlement, des milliers de sites miroirs ont vu le jour un peu partout dans le monde, ce qui diminue considérablement le pouvoir des censeurs.
Comme quoi, la vérité finit toujours par surgir.

Commentaires:

Commentez...