Ask.com va-t-il fermer boutique ?

Décidément, Google n’est pas à sa première proie. Après Alta Vista et Yahoo, voici que Ask.com ne va probablement pas résister à la concurrence du géant californien. En effet, selon un rapport de Bloomberg, IAC, la société mère du légendaire moteur de recherche Ask.com, a décidé de se séparer de 130 de ses employés d’ingénierie et d’arrêter tous les travaux sur l’élaboration d’un moteur de recherche algorithmiques qui pourrait concurrencer Google. Bien sûr, Ask.com continue de fonctionner comme un site de questions-réponses, mais prévoit d’utiliser la technologie de recherche d’une autre société dont le nom n’est pas mentionné.
Depuis 2004, marcher sur les plates-bandes de Google est considéré comme du suicide par tous les spécialistes du domaine.
Néanmoins, en 2005, Barry Diller, PDG d’IAC, a accepté d’acheter l’ancienne Ask Jeeves pour 1,85 milliard de dollars avec l’espoir d’obtenir ne serait-ce qu’une petite part du marché lucratif des annonces payantes. Hélas, sans résultat…
Dans une interview pour Bloomberg, Doug Leeds, le Président d’Ask.com a reconnu que Google s’est avéré trop difficile à égaler. Et il sait de quoi il parle… Selon ComScore, Ask.com avait à peine 3,7 pour cent du marché de la recherche en Septembre, ce qui le place à peine devant AOL… qui utilise Google pour ses recherches.

Commentaires:

Commentez...