Allègement des mesures anti-Covid-19 : L’incompréhension des cafetiers face à leur exclusion

Réouverture des mosquées, reprise de certaines activités culturelles et autorisation accordée aux restaurants de rester ouverts jusqu’à 19 heures, toutes ces nouvelles décisions seront applicables à partir de lundi 23 novembre 2020.

Sauf que parmi toutes ces décisions aucune ne concerne les cafés. Le vice-président de la Chambre nationale des propriétaires des cafés classe A, Sadri Ben Azouz, a d’ailleurs exprimé, ce mercredi 18 novembre 2020 sur les ondes de Shems fm, l’incompréhension des professionnels du secteur, suites à l’exclusion des cafetiers.

Rappelons en effet que, les restaurants sont désormais autorisés à rester ouverts jusqu’à 19 heures à partir de lundi 23 novembre 2020 au lieu de 16 heures, le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi ayant précisé que les cafés ne sont pas concernés par cette nouvelle disposition.

D’où l’incompréhension et la déception des professionnels du secteur qui ont décidé de protester à partir de ce jeudi 19 novembre pour exprimer leurs revendications, à savoir la fermeture des cafés à la même heure du début du couvre-feu, le report du paiement des factures et une compensation proportionnelle pour les pertes résultant de la pandémie.

Rappelons également que la Chambre nationale des propriétaires de cafés a annoncé son rejet de la décision de prolonger de trois semaines les mesures gouvernementales de lutte contre le Coronavirus sans décisions compensatoires pour le secteur.

Commentaires:

Commentez...