« La prière dans les mosquées n’est pas obligatoire dans ces circonstances », tranche le Mufti

Le Mufti de la République, Othman Batikh, a commenté la plainte déposée par le conseil syndical des imams et des cadres de mosquées pour annuler la décision de fermer les mosquées.

Dans une déclaration accordée au journal Assabah et publiée ce mardi 17 novembre 2020, il a qualifié cette action en justice de « futile et dénuée de sens », soulignant dans ce contexte que la prière dans les mosquées n’est pas obligatoire.

Battikh a rappelé que la décision de suspendre la prière dans les mosquées est une décision étudiée visant à préserver la santé des fidèles et à les protéger du risque de contamination.

A rappeler que le conseil syndical des imams et des cadres de mosquées a annoncé le dépôt d’une plainte urgente pour annuler la décision de fermer les mosquées.

Qualifiant la décision d’injuste, il a souligné que les membres du Conseil se réservent le droit d’exprimer pacifiquement leur position par le biais de sit-in, de protestations et de rassemblements à travers le pays.

« La position de la chariaa dans la prévention de la perturbation des rituels de la prière a été présentée. Cette position repose sur les déclarations des membres du Comité scientifique selon lesquelles il n’a pas été définitivement prouvé que l’une des mosquées était un foyer de contamination ou que l’un des fidèles a contracté le virus à l’intérieur d’une mosquée », indique-t-on dans un communiqué.

Commentaires:

Commentez...