Kasserine : Les habitants des zones proches du champ pétrolier de Doulab en sit-in

Si le dénouement de la crise d’El Kamour a répondu aux attentes des habitants de Tataouine, il a ouvert la porte à d’autres crises sociales dans différentes régions, comme évoqué précédemment.

Après le Kef, Kairouan, Gabes, à Kasserine des habitants des zones avoisinant le champ pétrolier de Doulab situé entre les délégations de Sbeitla et Laâyoune ont observé, dimanche 15 novembre 2020, un sit-in ouvert pour revendiquer la contribution de l’entreprise exploitant le domaine en employant les jeunes de leurs zones marginalisées et le développement de la région.

Ces protestataires ont toutefois observé un sit-in pacifique comme l’a confirmé le porte-parole du sit-in en question, réfutant au passage, les informations selon lesquelles la coordination organisant le sit-in a donné l’ordre de se diriger vers le champ pétrolier de Doulab pour fermer la vanne.

Il a insisté sur le caractère pacifique du sit-in dans le but de réaliser leurs revendications légitimes et précisé qu’un certain nombre de manifestants tiendront une réunion demain, mardi 17 novembre avec le nouveau gouverneur, Adel Mabrouk, pour présenter leurs revendications et leur trouver des solutions appropriées.

Après avoir traité le dossier d’El Kamour, le chef du gouvernement a promis d’adopter la même approche avec les autres gouvernorats.  Le suivi et l’approche adoptées dans ce dossier devraient désormais être étendues à d’autres gouvernorats, avait-il annoncé.

Un accord avait finalement été trouvé entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour permettant ainsi de mettre fin à des mois de blocage, de protestations et d’arrêt de production.

A la suite de cet accord tant attendu par toute une région, la production de pétrole ainsi que les activités des entreprises opérant dans le domaine de l’énergie dans la région, ont repris le 7 novembre 2020.

Commentaires:

Commentez...