JCC 2020 – Une affiche officielle sobre, élégante et porteuse d’espoir

Affiche officielle JCC 2020
Affiche Officielle JCC 2020

 

La direction des JCC a dévoilé aujourd’hui l’affiche officielle de sa 31ème édition qui est prévue du 18 au 23 Décembre 2020.

A peine publiée, cette affiche a été l’objet de discussions sur Facebook. Certains, comme le critique Khemais Khayati, la trouvant très belle, et même « d’une sobriété et d’une élégance expressives », alors que d’autres la trouvant macabre à cause de son fond noir et les deux dates, rappelant un faire-part de décès.

Personnellement je trouve cette affiche très belle. Elle est sobre et épurée. D’une très grande élégance. Je rejoins en cela certains facebookeurs qui la commentant ont écrit: « La silhouette est très belle et l’affiche attire par sa simplicité. J’aime ! » ou  « Belle affiche des JCC 2020, toute en symboles, émouvante, si épurée et si parlante » ou encore « Après avoir bien contemplé l’affiche officielle des JCC 2020 pendant 10 minutes, j’ai pu aboutir à cette conclusion: malgré tout, le CINEMA EXISTE ».

Je pense que cette affiche officielle est une note d’espoir. En fait, je trouve qu’elle est l’affiche qu’il faut pour cette année 2020.

Le fond noir est d’abord celui d’une salle de cinéma, qu’on nomme également salle obscure. La lumière est un film. Nous sommes donc bien dans le thème du cinéma et non pas du deuil. Par ailleurs en cette année 2020, année d’une pandémie qui a fait à ce jour plus de 54 millions de malades et plus de 1,3 millions de morts, une année noire en fait, le cinéma serait la lumière. Le cinéma est l’outil qui pourrait nous donner de l’espoir, nous faire voir la fin de ce tunnel, nous montrer le chemin pour nous évader vers cette lumière.

Et c’est bien ce qui a été rappelé dans le communiqué des JCC qui dit : « En ces temps difficiles de confinement et de cloisonnement, l’affiche de cette session pourrait exprimer cette porte ouverte sur le monde… Elle pourrait exprimer aussi une ouverture vers la lumière, un déni aux temps obscurs qui nous accablent et un espoir de renouveau qui nous console ».

La deuxième critique qui a été faite concerne les deux dates 1966 – 2020 en haut de l’affiche, qui pourraient faire penser à une date de naissance et une date de décès.

Lorsque la décision de maintenir cette édition des JCC 2020 avait été prise, la plupart des pays étaient en confinement et personne ne savait comment allait évoluer la pandémie et si les gens pourraient voyager ou pas. Il avait alors été décidé que cette édition serait une sorte de rétrospective, permettant de voir les films sélectionnés et/ou primés pendant toutes les précédentes éditions des JCC, soit de 1966 à 2020. Ce qui explique les deux dates sur l’affiche. D’ailleurs, pour la cérémonie d’ouverture, à la place du long métrage habituel, les invités pourront voir six courts métrages autour du thème « Remake coup de cœur JCC 1966-2019 ».

Neïla Driss

 

 

Commentaires:

Commentez...