Figures tunisiennes : Il était une fois Sadok Khoudja

Affable, toujours souriant et d’une élégance rare, Sadok Khoudja était un ébéniste de tout premier plan.

Durant des décennies, il avait son show room sur l’avenue Bourguiba à Tunis et tous les passants ne manquaient pas de s’arrêter devant sa vitrine, entre l’Africa et le ministère de l’intérieur.

Artiste dans l’âme, Sadok Khoudja créait des meubles amoureusement, avec du bois qu’il choisissait attentivement et des lignes dessinées dans le souci d’allier beauté et fonctionnalité.

De son temps, on achetait des meubles pour la vie et il fallait que ce soit à la fois robuste, massif et agréable au regard.

Sadok Khoudja a excellé dans son métier ce qui lui avait valu la reconnaissance des plus grands à l’instar de Bourguiba.

Il laisse une trace lumineuse et aussi bien les meubles qu’il a dessiné que sa bonne humeur légendaire, préservent sa mémoire de maître-artisan.

Commentaires:

Commentez...