Présidentielle 2019 : Toute infraction, passible de sanctions, selon le président de la Cour des comptes

Auditionné ce vendredi 13 novembre 2020 lors d’une séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple consacrée au dialogue sur la justice administrative et financière, le président du Conseil de la justice financière, Nejib Ktari a assuré aux députés que les infractions liées notamment à l’élection présidentielle de 2019 restent passibles de sanctions.

« Après les actions de contrôle viendront les décisions et jugements », a-t-il souligné, rappelant que la Cour des comptes est invitée à rendre publics ses rapports dans le cadre de la transparence totale.

« Les résultats des rapports de la Cour des comptes ne doivent en aucun cas être instrumentalisés à des fins politiques », a-t-il mis en garde, appelant à faire la séparation entre le rôle de contrôle et l’action en justice.

Commentaires:

Commentez...