El Kamour : Des puits de pétrole asséchés suite aux trois mois de sit-in

Après des mois de suspension, la production de pétrole à El Kamour a repris. Une nouvelle tant attendue, sauf que selon les experts, les chiffres enregistrés jusque là ne sont pas rassurants.

Le directeur général des hydrocarbures au ministère de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines, Rachid Dali, a exprimé sa crainte que certains puits de pétrole ne soient asséchés après la fermeture de la pompe pendant une longue durée.

Le responsable a expliqué que les champs pétroliers se basent sur le pompage de l’eau afin de produire du pétrole ce qui fait que l’arrêt du pompage dans certains puits, en particulier les anciens comme le champs d’El Borma, peut causer la sécheresse.

De son côté, le porte-parole des propriétaires des sociétés de services pétroliers Hassen El Euch a confirmé à Shems fm que le nombre de barils produits par jour était passé de 36.500 barils avant la fermeture de la pompe à 30.687 barils actuellement.

Il y a quelques jours, la ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Saloua Sghaier a fait savoir que la production durant la période du sit-in d’El Kamour a causé des pertes de l’ordre de 374 millions de dinars, sachant que les champs pétroliers concernés représentent 42% de la production nationale de pétrole et 37% de la production nationale de gaz naturel.

Commentaires:

Commentez...