Tunisie : 374 MD de pertes à cause du sit-in d’El Kamour

Dans un communiqué rendu public hier mercredi 11 novembre, le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a présenté les chiffres relatifs à la reprise de la production pétrolière à Tatatouine après la réouverture de la vanne de pompage.

La production nationale quotidienne moyenne de pétrole s’est élevée, le 8 novembre 2020, 24 heures après la réouverture de la vanne d’El Kamour (dans le gouvernorat de Tataouine), à environ 30 687 barils, contre 36 500 barils avant la fermeture de la vanne, le 16 juillet 2020.

Pour sa part, la ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Saloua Sghaier a fait savoir que la production durant la période du sit-in d’El Kamour a causé des pertes de l’ordre de 374 millions de dinars, sachant que les champs pétroliers concernés représentent 42% de la production nationale de pétrole et 37% de la production nationale de gaz naturel.

Les champs pétroliers concernés par la reprise de la production du pétrole, dans le gouvernorat de Tataouine suite au déblocage de la Vanne SP4 d’El Kamour, en vertu de l’accord conclu entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour , sont le champ El Borma exploité par la Société Tuniso-Italienne d’Exploitation Pétrolière, SITEP ; les champs Makhrouga, Laarich et Debbech (MLD), Oued Zar et Djebel Grouz exploités par l’ETAP et Eni Tunisie et le Champ Adam relevant d’Eni, OMV et ATOG en partenariat avec l’ETAP, a-t-elle ajouté dans une déclaration à la TAP.

Un accord avait finalement été trouvé entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour permettant ainsi de mettre fin à des mois de blocage, de protestations et d’arrêt de production.

A la suite de cet accord tant attendu par toute une région, la production de pétrole ainsi que les activités des entreprises opérant dans le domaine de l’énergie dans la région, avaient repris samedi 7 novembre 2020.

Commentaires:

Commentez...