Tunisie : Grâce au compteur intelligent, l’électricité via une carte de recharge

A partir de 2023, la STEG va permettre à ses clients de charger l’électricité par le biais des cartes de recharge à des montants déterminés (option qu’offre les compteurs intelligents) ou à travers les moyens de paiement électronique mis à leur disposition parmi les services prépayés, avec le début d’abandon des factures estimatives ou temporaires.

Le directeur de la maitrise de la technologie et président du projet du réseau intelligent à la STEG, Néjib Chtourou, a fait savoir, dans un entretien accordé à l’agence TAP, que « ce nouveau procédé s’inscrit dans le cadre du projet « Smart Grid » ou les compteurs intelligents que projette d’installer la STEG et devant lui permettre d’améliorer les services et de recourir à l’usage des nouvelles technologies ».

Il précise toutefois que « le recours aux cartes de recharge de l’électricité et à l’usage des moyens électroniques pour la recharge de l’électricité sera limité aux clients concernés par la première étape du projet « Smart Grid » d’une durée de trois ans et pour une valeur estimée à 120 millions d’euros, soit 700 millions de dinars ».

L’usage des compteurs intelligents sera généralisé au cours de la période 2025-2029 avec l’installation 4 millions d’unités, tous à la charge de la STEG et sans nouveaux tarifs imposés aux clients, a précisé Néjib Chtourou

Grâce aux compteurs intelligents, six tarifs variés et avantageux seront adoptés afin d’encourager la consommation de l’électricité durant les périodes où la consommation est faible et afin de s’éloigner des périodes de pic. Un moyen de permettre aux clients de rationaliser leur consommation intelligemment, dans l’attente de mettre en place les mécanismes juridiques pour instaurer cette opération.

Commentaires:

Commentez...