Tunisie : Les principaux points du nouvel accord d’El Kamour

Un accord a finalement été trouvé entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour permettant ainsi de mettre fin à des mois de blocage, de protestations et d’arrêt de production.

A la suite de cet accord tant attendu par toute une région, la production de pétrole ainsi que les activités des entreprises opérant dans le domaine de l’énergie dans la région, reprendra dès ce samedi 7 novembre 2020.

L’accord comprenant tous les points négociés sera signé et publié demain, dimanche 8 novembre 2020, comme l’a annoncé hier, le Chef du gouvernement Hichem Mechichi, évoquant une solution définitive à la crise d’El Kamour.

Cet accord contient plusieurs points essentiels :

  • Le versement de 80 millions de dinars annuels dans le fonds du développement. Cet accord prévoit en effet une allocation de 80 millions de dinars pour un fonds de développement et d’investissement dédié au gouvernorat de Tataouine.
  • 1000 projets sous formes de crédits avant la fin de l’année 2020.
  • Recrutement immédiat de 215 agents par les compagnies pétrolières en 2020 et de 70 autres en 2021.
  • Recrutement de 1000 agents et cadres par les sociétés de l’environnement.
  • L’affiliation des sociétés de l’environnement au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
  • 100 crédits d’une valeur totale de 2.2 millions de dinars pour le financement des projets.
  • 1,2 million de dinars au profit des associations du développement.
  • 2,6 millions de dinars au profit des municipalités de la région.
  • 1,2 million de dinars au profit de l’Union Sportive de Tataouine.

Pour comparaison voici les principaux points de l’accord du 16 juin 2017

  • Recrutement d’un membre de la famille du martyr Anouer Sakrafi et une autre personne relevant de la famille du blessé Abdallah Aouari.
  • Recrutement 1500 personnes au sein des sociétés pétrolières comme suit :
    -100 en juillet
    -150 en septembre
    -200 en octobre
    -400 en novembre
    -150 en décembre
  • Une prime de recherche d’emploi de 500 dinars, versée aux personnes recrutés dans les sociétés pétrolières à partir de septembre, en attendant leur adhésion.
  • Un budget de 80 millions de dinars alloués au fonds de développement.
  • Intégration de 370 agents dans les sociétés pétrolières et de l’environnement à la fin de leur contrat CDD.
  • Recrutement de 1500 agents dans la société de l’environnement en juin 2017.
  • Recrutement de 1000 autres en janvier 2018.
  • Recrutement de 500 personnes en 2019.
  • Le gouvernement s’engage à ne pas intenter un procès contre les sit-inneurs.

Commentaires:

Commentez...