Darmanin à Tunis : Des associations rejettent toute pression sur la Tunisie

Le ministre de l’Intérieur français effectue ce vendredi 6 novembre 2020, une visite officielle en Tunisie au sujet des migrants clandestins.

Au cours de cette visite, Gérald Darmanin rencontrera le ministre de l’Intérieur tunisien, Taoufik Charfeddine avec lequel il évoquera, bien entendu, le récent attentat de Nice perpétré par un Tunisien entré illégalement en Italie puis en France. Selon certains médias français, le ministre soumettra aux autorités tunisiennes une liste de ressortissants que la France souhaite expulser.

C’est dans ce contexte qu’un collectif d’associations et organisations tunisiennes s’est adressé au ministre dans une lettre ouverte. Disponible sur le site du Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES), la lettre appelle notamment Darmanin à n’exercer aucune pression sur le gouvernement tunisien au sujet des migrants illégaux.

« Nous rejetons les pressions politiques contre le gouvernement tunisien et les gouvernements du sud par certains gouvernements européens qui profitent de l’effroi occasionné par les effroyables crimes commis par les terroristes pour se débarrasser des migrants sans papiers au mépris du droit et de la justice », a-t-on écrit.

Le collectif rejette en effet, l’utilisation des attentats terroristes salafistes djihadistes pour exercer des pressions sur le gouvernement tunisien afin qu’il accepte l’augmentation massive des retours collectifs forcés des migrants.es et l’ouverture de centres de rétention en Tunisie.

On appelle le gouvernement tunisien à refuser la signature de tout nouvel accord dans le contexte actuel aboutissant à remettre en cause les droits des migrants.es tunisiens.es ou le droit à la libre circulation des personnes.

Samedi dernier, lors de son entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, Kais Saied s’est d’ailleurs, engagé à faciliter le rapatriement de plusieurs fichés S d’origine tunisienne. 

Il s’agirait de 231 ressortissants tunisiens en situation irrégulière et faisant l’objet de plusieurs soupçons de radicalisation dont certains sont même soupçonnés d’appartenance à des groupes extrémistes et terroristes.

 

Signatures :

 

  • Association Arts et Cultures des deux Rives (ACDR)
  • Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD)
  • Association Mnemty
  • ‘association Nachaz-Dissonances
  • Association Shams
  • Association Tunisienne de l’Action Culturelle (ATAC)
  • Association Tunisienne de Défense des Libertés Individuelles
  • Association Tunisienne de Défense des Valeurs Universitaires (ATDVU)
  • Association Tunisienne des Etudes sur le Genre
  • Association Tunisienne des Femmes Démocrates      (ATFD)
  • Association Tunisienne de Soutien des Minorités (ATSM)
  • Association Création et Créativité pour le Développement et l’Embauche (CCDE)
  • Association Citoyenneté, Développement, Cultures et migrations des deux Rives (CDCMIR)
  • Association Vigilance pour la Démocratie et l’Etat civique
  • Beity
  • Coalition Tunisienne Contre la peine de mort
  • Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)
  • EuroMed Droits
  • Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)
  • Forum Tunisien pour les Droits Economique et Sociaux (FTDES)
  • Organisation Contre la Torture en Tunisie
  • Tunisian Forum For Youth Empowerment (TFYE)
  • Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne (UTAC)
  • Association terre pour tous
  • Association Nomad 08

Commentaires:

Commentez...