La BCT rejette toute proposition de financement du déficit budgétaire

Appelée à financer le déficit budgétaire, la Banque centrale de Tunisie (BCT) a tenu à clarifier sa position de refus absolu.

Le gouverneur de la BCT, Marouane Abassi, a confirmé son refus implicite de financer le déficit budgétaire complémentaire 2020 sans « garanties », à la suite d’une demande adressée par le gouvernement.

Lors d’une session tenue ce jeudi 5 novembre 2020 à l’ARP, Abassi a souligné son attachement au maintien du niveau actuel de l’inflation qui, selon ses dires, a été réduit ces dernières années grâce à une politique monétaire bien déterminée ayant permis la réalisation de la stabilité financière.

Et d’ajouter que cette stabilité, obtenue grâce à une politique monétaire stricte en plus de la formation d’une importante réserve de devise, ne peut être altérée.

Commentant le récent discours du Chef du gouvernement, qui s’était implicitement attaquée à Abassi, il a indiqué que la création d’une controverse sur l’indépendance de la banque centrale est inutile, rappelant que cette dernière n’a pas financé l’État et le Trésor public depuis 2006 ou même avant.

« Ils ont fermé les vannes de pétrole et de phosphates, et ils veulent en ouvrir une autre », a-t-il déclaré.

Commentaires:

Commentez...