France : Un gérant de supérette interdit l’entrée aux femmes voilées, sa devanture vandalisée

Deux enquêtes ont été ouvertes dans la ville de Nîmes, en France où le gérant d’une supérette a vu la devanture de sa boutique vandalisée dans la nuit de jeudi à vendredi 30 octobre après avoir décidé de ne plus laisser entrer les femmes voilées.

Une affiche avait placardée à l’entrée du magasin après l’annonce de l’attaque terroriste de Nice. « A compter de ce jour, toute personne voilée ne sera plus autorisée à rentrer dans le magasin », pouvait-on lire sur cette affiche qui avait été prise en photo et postée sur les réseaux sociaux.

Selon « Midi libre », le parquet a ouvert une enquête pour refus illicite de vente et discrimination. La justice nîmoise a également ouvert une enquête sur les menaces reçues par le commerçant sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, le groupe Casino, propriétaire de la marque Vival, a réagi jeudi soir sur Twitter et indiqué avoir fait retirer l’affiche tout en indiquant « étudier toutes les suites à prendre, tant sur les suites juridiques que commerciales ».

« Nous avons fait retirer cette affiche hier en début de soirée, dès que nous en avons eu connaissance. Nous la condamnons avec la plus grande fermeté. Il s’agit d’une initiative personnelle, qui va à l’encontre des valeurs de l’enseigne ».

Commentaires:

Commentez...