« Groupe des 100 » : Possibilité de recourir à la justice en cas de prolongation du mandat de Ghannouchi

Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha et porte-parole du « Groupe des 100 », Zoubeir Chehoudi, a réitéré le refus catégorique de la modification du règlement pour permettre à Rached Ghannouchi de prolonger son leadership à un 3ème mandat.

« Toutes les luttes et les moyens démocratiques, y compris la justice, peuvent être utilisés si jamais le règlement interne du mouvement est modifié au profit de Ghannouchi », a-t-il déclaré à l’agence TAP.

Concernant l’initiative lancée par Noureddine Bhiri et Rafik Abdessalem, Chehoudi a estimé qu’elle est « née morte » et que la majorité des dirigeants du mouvement l’ont rejetée.

Selon le responsable, cette initiative vise à saper les pouvoirs du prochain président du mouvement et à créer une duplication du leadership afin de réduire ses pouvoirs.

Notons que dans une lettre envoyée par ce « groupe des 100 », il était clairement signifié que Rached Ghannouchi souhaite modifier le règlement interne du mouvement pour pouvoir se représenter à la présidence d’Ennahdha et compte également se présenter à l’élection présidentielle de 2024.

En réponse et sans trop entrer dans les détails, Ghannouchi avait estimé qu’il est encore trop tôt pour parler de sa candidature à un nouveau mandat.

« Ces questions seront discutées puis décidées au cours du congrès », avait-t-il insisté. « Mais les frères nahdhaouis ont le droit d’exprimer leurs opinions ».

Commentaires:

Commentez...