Caricaturé par Charlie Hebdo, Erdogan promet une riposte diplomatique !

Le torchon brûle entre la France et la Turquie sur fond des caricatures sur le prophète Mohamed. Alors que le président turc, a sévèrement critiqué son homologue français quant à ses positions « hostiles » à l’Islam, le célèbre journal satirique français Charlie Hebdo décide de caricaturer Erdogan.

En effet, hier mardi 27 octobre, l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo a diffusé une caricature du président Recep Tayyip Erdogan, la riposte turque n’a pas tardé. Ce mercredi, la direction de la communication de la présidence turque a promis des poursuites judiciaires. « Les actions judiciaires et diplomatiques nécessaires seront entreprises contre ladite caricature », a-t-on menacé.

La caricature en question met en avant Recep Tayyip Erdogan en slip, bière à la main, qui soulève la robe d’une femme voilé.

En effet, la présidence turque a condamné mercredi avec « la plus grande fermeté » cette « caricature abjecte », qui reflète, selon elle, une « hostilité contre les Turcs et l’islam ».

Cette caricature intervient dans un contexte déjà tendu entre les deux présidents. Recep Tayyip Erdogan avait critiqué dernièrement ce qu’il appelé l’attitude de son homologue français Emmanuel Macron envers les musulmans.

« Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est : allez d’abord faire des examens de santé mentale », a-t-il même déclaré.

Pour sa part, l’Elysée a dénoncé des propos jugés « inacceptables ». « L’outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Nous exigeons d’Erdogan qu’il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n’entrons pas dans des polémiques inutiles et n’acceptons pas les insultes », a commenté l’Elysée.

Le contexte de cette polémique s’explique notamment par les propos du président Emmanuel Macron, qui avait promis de ne pas «renoncer aux caricatures» du Prophète Mohamed interdites dans la religion musulmane.

Commentaires:

Commentez...