L’appel de Dr. Boujdaria : « Annoncer l’état d’urgence sanitaire avant la catastrophe »

Face à la nette détérioration de la situation épidémiologique, les médecins et chefs de services des hôpitaux publics ne cessent de lancer les cris d’alarme.

Dernièrement, c’est le chef des services d’urgence de l’hôpital Abderahman Mami Dr. Rafik Boujdaria qui a appelé les autorités à annoncer l’état d’urgence sanitaire.

Sur son compte Facebook il a expliqué que les « prévisions pour les semaines à venir sont effrayantes » compte tenu du manque des lits de réanimation en Tunisie. « Nous devons annoncer l’état d’urgence sanitaire avant la catastrophe », a-t-il appelé, expliquant que cette décision permettra de mieux gérer la situation et de renforcer les capacités des hôpitaux.

Si nous continuons d’opérer de la même manière, les capacités des hôpitaux seront rapidement épuisées, a-t-il ajouté.

Le ministère de la Santé a annoncé 3024 nouvelles contaminations par le coronavirus en date du 24 octobre suite aux 7348 tests effectués. Soit un taux de positivité de 41%.

Ceci porte le total des contaminations recensées depuis l’apparition du virus en février 2020 à 52.399 cas sur un total de 330.412 analyses effectuées, soit 15,9% du total des tests effectués depuis le mois de février.

Depuis le début de la pandémie jusqu’au 24 octobre, le taux d’incidence pour chaque 100 mille habitants est monté à 442,1 signale le ministère de la Santé.

Par ailleurs, un record de 58 décès des suites du coronavirus a été annoncé, portant le nombre total de décès à 877 depuis l’apparition du virus. Soit un taux de mortalité de 8,29 pour chaque 100 mille habitants depuis le début de la pandémie.

Commentaires:

Commentez...