Hôpital de Kébili : Un médecin émet un chèque personnel de 180 mille dinars pour garantir l’achat de respirateurs

A Kébili, comme dans la plupart des régions, le spectre du Covid-19 pèse lourd sur les hôpitaux régionaux. Le manque de personnel médical et paramédical, de matériel et de lits de réanimation inquiète les experts et les responsables qui ne cessent de dénoncer, contrairement à d’autres, qui préfèrent agir.

L’hôpital régional de Kébili compte seulement cinq respirateurs artificiels, actuellement occupés par des patients du Coronavirus. Le médecin réanimateur de cet établissement de santé, Mohamed Nouri Ben Mbarek, a donc lancé un appel de détresse aux autorités sanitaires, à la société civile et aux citoyens pour fournir des respirateurs au service de réanimation.

N’ayant pas obtenu la réaction souhaitée, le médecin a pris l’initiative de contacter une société privée pour acheter trois respirateurs.

Selon Khaled Bedoui, membre du comité de coordination local pour lutter contre le Coronavirus à Jemna, le médecin réanimateur en question a émis un chèque de garantie personnel pour assurer l’arrivage des appareils nécessaires en cette situation exceptionnelle.

Le chèque de 180 mille dinars a été donc présenté par le médecin pour accélérer les procédures d’acquisition des respirateur « loin des mesures administratives et des contrôles des marchés publics qui ralentissent les achats et ancrent la situation désastreuse », explique-t-il à l’agence TAP.

Les trois appareils ont été mis en place hier, lundi 26 octobre, dans le service de réanimation de l’hôpital régional.

Commentaires:

Commentez...