H. Ghedira : « A ce rythme, il n’y aura plus de lits vacants dans les hôpitaux d’ici fin octobre »

Habib Ghedira, membre du comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, a dressé un tableau noir de la situation épidémiologique en Tunisie.

Le rythme ascendant du nombre de contaminations entraînerait l’épuisement du nombre de lits consacrés aux patients hospitalisés d’ici la fin de ce mois, regrette-t-il.

Avec une moyenne de 1300 cas par jour, Ghedira a mis en garde contre l’incapacité du système de santé à prendre en charge davantage de patients.

S’exprimant à l’agence TAP, il a déclaré que le comité compte présenter de nouvelles propositions dont le confinement obligatoire pour les personnes âgées de 65 ans et plus et la réduction des déplacements entre les villes et les gouvernorats.

Par ailleurs Ghedira a estimé que la gestion de la situation épidémique doit reposer sur des mesures visant à limiter la propagation de la maladie, accompagnées de l’application de protocoles sanitaires.

Il a souligné la nécessité de renforcer les ressources humaines dans les hôpitaux, à un moment où le nombre de médecins réanimateur dans le secteur public, maillon clé dans la prise en charge des patients du Coronavirus, ne dépasse pas les 160.

Commentaires:

Commentez...