Abdellatif Mekki : « L’ouverture des frontières a été décidée sans pressions ! »

Les déclarations de la porte-parole du ministère de la santé concernant l’existence de pression pour annuler l’obligation des tests PCR négatifs aux touristes après l’ouverture des frontières front toujours des remous.

Invitée sur Nessma Tv, Ben Alaya avait dévoilé quelques vérités « inquiétantes » sur les mesures qui avaient été prises pour stimuler le secteur touristique.

Elle avait en effet affirmé que la décision d’annuler l’obligation des tests PCR négatifs aux touristes résulte d’une pression exercée par le secteur touristique, en dépit du désaccord de la commission scientifique de lutte contre le coronavirus.

Réagissant à ces propos, l’ancien ministre de la Santé, Abdeltif Mekki a estimé qu’il n’y avait aucune pression dans la prise des décisions à cette époque.

« L’ouverture des frontières était une décision inévitable », déclare-t-il hier, sur Attassia tv, assurant que l’erreur réside dans la mauvaise application des protocoles sanitaires.

Démentant Ben Alaya, Mekki a souligné qu’il n’y a eu aucune pression. Selon lui, l’ouverture des frontières n’est pas une décision à évaluer, mais qu’il il faut « évaluer la conception des protocoles et leur application pour déterminer les responsabilités ».

Commentaires:

Commentez...