Tunisie : La France disposée à financer la construction d’un hôpital à Gafsa

La France est disposée à financer la construction d’un hôpital à Gafsa. C’est ce qu’a annoncé, ce jeudi 22 octobre 2020, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, lors de son entrevue au palais de Carthage avec le président de la République, Kais Saied.

En visite de travail en Tunisie, Jean-Yves Le Drian a fait part au Chef de l’Etat de la disposition de son pays à financer la construction d’un hôpital à Gafsa.

Lors de cette entrevue, le président de la République et le ministre français ont d’ailleurs évoqué la solidité des relations établies entre la Tunisie et la France, soulignant la nécessité de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Le président Kais Saied a, à ce titre, condamné fermement l’attentat terroriste contre un professeur survenu, vendredi dernier, condamnant les commanditaires de ces actes « inqualifiables » et « affreux ».

Signature de deux accords de financement de 388 millions d’euros

Par ailleurs et tout en saluant le soutien apporté par la France à la Tunisie, le chef de l’Etat s’est félicité de la signature de deux accords dans le cadre du suivi des recommandations de la visite d’amitié et de travail qu’il a effectuée à Paris, en juin dernier.

Deux accords de financement portant sur 388 millions d’euros. Le premier accord-cadre signé est doté d’un financement de 350 millions d’euros (plus d’un milliard de dinars) pour appuyer les réformes économiques, promouvoir une croissance créatrice d’emplois et améliorer les conditions de vie des Tunisiens. Le deuxième accord, d’un montant total de 38 millions d’euros a été signé avec la Sonede pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable du Grand Tunis jusqu’en 2040.

La cité médicale de Kairouan et le TGV en question

Le président Saïed a, dans ce sens, évoqué deux autres projets qui ont été examinés avec son homologue français Emmanuel Macron. Il s’agit du projet de la cité médicale de Kairouan et celui du Train à Grande Vitesse.

L’entretien a, également, porté sur les préparatifs en cours pour l’organisation du 18e sommet de la Francophonie qui aura lieu en 2021 à Djerba.

Aides médicales d’une valeur de 500 mille euros

Pour sa part, le ministre français a fait savoir que la Tunisie réceptionnera, durant les prochains jours, des aides médicales d’une valeur avoisinant les 500 mille euros, et ce dans le cadre de la coopération bilatérale et la lutte contre la pandémie de Covid-19.

La situation en Libye

Par ailleurs, l’entretien a été l’occasion d’évoquer la situation en Libye. Le président Kais Saied a mis l’accent sur le rôle de la diplomatie tunisienne qui, a-t-il dit, a réussi dans le fait d’abriter, en novembre prochain, un dialogue entre les protagonistes libyens.

De son côté, le ministre français a souligné que son pays exhorte les pays voisins de la Libye à soutenir un règlement politique de cette crise, saluant, dans ce contexte, la décision du président Kais Saied d’accueillir le forum de dialogue politique inter-libyen, qui aura lieu, en novembre prochain, sous l’égide des Nations-Unies.

Commentaires:

Commentez...