Ben Alaya dévoile les trois parties autorisées à utiliser les tests rapides

La porte-parole du ministère de la Santé, Nissaf Ben Alaya, a indiqué que trois parties sont autorisées à utiliser les tests rapides pour enquêter sur le Coronavirus.

Un protocole de santé a été développé par les parties concernées pour rationaliser l’utilisation de ces tests.

Seuls les unités de SAMU et les équipes médicales qui se déplacent au niveau régional, les services d’urgence et les laboratoires des hôpitaux publics sont autorisés à utiliser les tests rapides.

Commentaires:

Commentez...