Tunisie : Candidature déposée pour inscrire l’harissa au patrimoine de l’Unesco

Harissa

Le dossier de candidature de l’harissa tunisienne a été officiellement déposé, ce mercredi 14 octobre 2020, auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), en vue de son inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel.

Après la version électronique envoyée, fin mars dernier, par le ministère des Affaires Culturelles, le dossier, en préparation depuis 2016, été déposé directement au siège de l’Unesco à Paris au nom de la Tunisie et ce par Ghazi Ghrairi, ambassadeur, délégué permanent de la Tunisie à l’Unesco.

L’harissa fait parmi d’une liste d’aliments du terroir et du patrimoine immatériel national que l’INP cherche à inscrire au patrimoine de l’Unesco. Parmi ces aliments ou composantes, figurent :

  •  La charfia ou chrafi, méthode de pêche traditionnelle utilisée généralement à Kerkennah
  •  L’harissa (purée à base de piments rouges)
  • Le mergoum tunisien (tissage traditionnel qui diffère d’une région à une autre)
  • Le festival international du Sahara de Douz
  •  La bsissa (aliment traditionnel préparé généralement à base de blé et dont la composition diffère d’une région à l’autre, certains y ajoutent des amandes, des dattes, des fruits secs…)
  • La tradition orale(Al-Idba)
  • Le calendrier agricole traditionnel tunisien
  • Le malouf tunisien (musique tunisienne née de la rencontre musicale arabo-andalouse)
  • La cérémonie de l’outilla(fête précédant le mariage organisée à la maison de la future mariée)
  • La Ziara (visite rituelle prisée par les adeptes des multiples confréries soufies de Tunisie)

Commentaires:

Commentez...